Dans nos paroisses, ces vacances de printemps sont marquées par un important investissement en direction des jeunes : le Frat à Lourdes pour les lycéens la première semaine, la pause KT pour les enfants et les collégiens la seconde et aussi les camps scouts…

Ces dernières semaines, nous en avons pas mal entendu parler, ne serait-ce qu’à travers les modes de financement dans lesquels les jeunes se sont impliqués : ventes de gâteaux, rameaux, vide-grenier de l’avenue Galliéni, tombola,…

« Est-ce qu’il n’y en a que – ou trop – pour les jeunes ? »

Il serait fallacieux de répondre qu’ils sont l’avenir de l’Eglise. Ils n’en sont pas plus l’avenir que les « vieux » en seraient le passé (et je ne parle pas de tous les saints du ciel). C’est au contraire l’Eglise qui est notre avenir à tous.

Par contre, dans cette assemblée (ecclesia) en marche, nous avons tous une responsabilité particulière vis-à-vis des jeunes pour les aider à vivre la fraternité dans le Christ, à désirer les choses belles et profondes et à grandir dans la liberté de l’Esprit Saint.

Père Rémy Engelmann (Edito de l’Infos Hebdo du 15 au 28 avril 2008)

Publicités